Accès à la boutique Minisocles

samedi 7 juin 2014

[Tuto] Socle de Space Marine "Disco Torpedo"

Article, photos et texte de Yannick "Yandegio" DEGIOVANNI écrit pour son site personnel http://yandegio.blogspot.fr/, publié avec l'accord de l'auteur).


A propos de l'auteur : J'ai rencontré Yannick en 2005, sur un salon avec la Team Toulouse. J'ai immédiatement adoré le personnage, aussi talentueux que sympathique, un gars avec le cœur sur la main, capable de passer d'une vanne bancale à une pensée philosophique et profonde en un éclair ! Yannick m'a aussi énormément appris et continue à me surprendre par ses choix de couleurs et ses compositions toujours audacieuses et poussées. Lors de votre prochain salon de figurines, si vous voyez un gars toujours souriant, au rire communicatif avec une mallette de transport bricolée dans une boite de gâteaux LU, c'est surement Yannick ! Alors, allez vite admirer son Display !


A quoi tient une idée ? Cette fois-ci, deux éléments m’ont poussé à créer cette saynète : créer le logo DISCO avec de la feuille de métal, et refaire un petit Space Marine en plastique - en le détournant un peu de sa vocation première. A partir de là, je me suis amusé à imaginer une situation, un décor, une ambiance (la mise en couleur est pour plus tard). Il est certain que les lectures du moment influent sur la mise en scène (notamment, j’ai en tête une illustration vue dans un Spectrum).

1/ Quand j’attaque un décor, plusieurs questions se mêlent : quel socle, quelle forme, quels produits je vais utiliser pour construire mon décor… ? Souvent, les idées se mettent en place sur plusieurs jours, voire semaines, avant que je ne commence réellement à bricoler. Je fais des croquis, j’écris quelques lignes explicatives, je refais des croquis, je gomme le texte (parce que j’écris au crayon à papier, j’aime bien le crayon graphite), je mets au propre, je feuillette des bouquins…
 
2/ Faisant quelques travaux échelle 1 en ce moment, j’ai du matériel qui traine à la maison. Et ce jour-là, je tombe en arrêt devant une cartouche vide de colle à plinthe… Diamètre idéal, plastique costaud qui se découpe facilement (mais qui se ponce mal, très mal par contre), j’ai trouvé ma base ! Je peux attaquer la fabrication de ma saynète.

3/ Je découpe à la scie la longueur de tube dont j’ai besoin, puis j’ôte le surplus pour "ouvrir ma scène".

Au fond du tube, je mets une rondelle épaisse de bois, dans laquelle j’ai vissé un insert. Je résous ainsi la question du transport de ma figurine car je pourrai visser/fixer directement le socle dans ma boite de transport. Et pour que ce soit doux au toucher, feutré lorsque vous posez votre figurine sur une table, j’ajoute une petite feuille de feutrine autocollante ; ce n’ai rien, mais ça change tout !

4/ Je découpe ensuite une rondelle de carte plastique (ici, une carte magnétique). Elle va me servir de base, sur laquelle je vais construire mon décor (vous pouvez la voir avant collage sur la photo précédente). J’essaie d’être à fleur du tube, et je fais deux petites encoches pour tenir compte de l’épaisseur du plastique qui forme le fond courbé de la saynète.

5/ Je fais maintenant quelques essais "à blanc" pour décider de l’emplacement de la figurine. Une fois convaincu, je perce le plastique, petit trou qui recevra la tige métallique qui fixera la figurine sur le décor.
 
6/ Le signe DISCO, qui donne le titre à la saynète, est fabriqué à partir d’une bande métallique. Choisissez une feuille de métal rigide qui gardera sa forme, sans se déformer au moindre choc. J’ai pris l’opercule des boîtes Nescafé – café en poudre. J’utilise le modèle que j’ai dessiné à l’échelle 1 pour mettre en forme lettre après lettre. Chaque lettre est ensuite collée l’une à l’autre à la colle cyanolite, en faisant attention à la verticalité du logo. A la fin, j’ajoute une bande en plastique pour figurer le support du Logo. Le support est percé au préalable, il viendra facilement s’emboiter sur l’axe qui est côté décor.
 
- Pas à pas de la fabrication d’une lettre (le D en l’occurrence). L’opercule métallique :
 
Avec un réglet et un cutter, je découpe une bande de métal.

La bande découpée.
 
Je ponce les bords pour avoir une feuille parfaite (malgré l’utilisation d’une lame de cutter neuve, je peux avoir des petites aspérités résiduelles de la découpe).
 
Avec la pince à épiler à bouts carrés, je commence à former la lettre.
 
Je forme l’arrondi de la lettre D en utilisant le tube en plastique comme patron (j’enroule la bande métallique autour).

Je m’assure que la lettre est bien formée ; je peux la retoucher avec la pince à épiler, un manche de pinceau...
 
Je libère la lettre de la bande en la coupant au cutter.
 
Le D fini !
 
J’utilise la même méthode pour former et découper les autres lettres, que je colle l’une à l’autre à la colle cyano, voilà le logo fini.
 
Vues de profil, de face, et vue du support sur le décor qui va soutenir le logo.



7/ Malheureusement, je n’ai pas pris de photos des étapes suivantes, mais voilà une liste des différents matériaux que vous pouvez trouver sur la saynète :
- différents profilés en plastique (du tube, du rond, de la cornière en L, en T…voir la Section "Outils et Matériaux">"Plastique" de la boutique), généralement utilisés pour représenter des parties métalliques.
- les planches en bois sont découpées dans des couvercles de boîte de fromage (ou petits paniers à fruits, que l’on trouve facilement au moment de Noël) ; je préfère ce type de bois au balsa, je le trouve plus rugueux, plus facile à peindre, plus proche de la réalité en tenant compte de l’échelle de la figurine.
- du fil de cuivre torsadé (il en existe de tous les diamètres dans les câbles électriques).
- une feuille d’aluminium (pour simuler un bout de chiffon).
- les petites et grosses briques à l’unité proviennent d’un sachet de la marque Juweela (échelle 28mm et 54mm, voir la "Section Décors").
- Les murs sont faits en plaque de plâtre gravée à la pointe sèche pour figurer les briques (à la même échelle que les briques posées en détail au sol).


 
8/ Les derniers petits ajouts : mon décor terminé, je reprends les modifications sur le Space Marine. Les amis du net sont prodigues en remarques et conseils, et lorsqu’un défaut est pointé du doigt par l’ensemble de cette communauté (et qu’elle conforte ma propre hésitation), force est de constater qu’il faut retoucher la figurine. Je change donc la position des jambes, et je cherche à justifier/expliquer plus en détails le scénario que j’ai imaginé. Me voilà donc à modifier un tantinet mon décor que je croyais fini ! Bon, mais cette fois-ci, c’est la bonne, l’ensemble est prêt à peindre (le logo DISCO est provisoirement fixé avec de la patafix pour la photo) !